BPCO-BELGIQUE

BPCO-BEL Espace de discussion et de partage sur la Broncho-Pneumonie Chronique Obstructive en Belgique

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Au vu de l'absence d'inscription sur le forum, ce qui se traduit par un manque total d'intérêt du sujet, le forum ne sera plus mis à jour et probablement fermé prochainement !

#1 29-05-2016 09:39:13

powershot
Administrateur
Inscription : 28-05-2016
Messages : 28

BPCO selon Wikipédia

Bronchopneumopathie chronique obstructive

Définition

Au niveau respiratoire, la BPCO est caractérisée par une obstruction lente et progressive des voies aériennes et des poumons, associée à une distension permanente des alvéoles pulmonaires avec destruction des parois alvéolaires.
La BPCO est caractérisée par la diminution non complètement réversible des débits expiratoires2,3,4. Elle est classiquement associée à la bronchite chronique et à l'emphysème pulmonaire.

On soupçonne que l'inflammation chronique des poumons entraîne les dysfonctionnements constatés au niveau musculaire. Chez le patient atteint de BPCO, le métabolisme anaérobie se retrouve préférentiellement sollicité, au détriment du métabolisme aérobie.
La surutilisation de cette filière énergétique entraîne une hyperlactatémie et une acidose chronique. Par effet de rétrocontrôle, l'hyperlactatémie va déclencher une augmentation de la fréquence respiratoire et une aggravation de la dyspnée.
L'entretien et la restauration du fonctionnement du métabolisme aérobie apparaît aujourd'hui comme un enjeu majeur de réadaptation en faveur de la qualité de vie des patients souffrant de BPCO.

La cause principale de cette maladie est le tabagisme

Synonymes

  • Maladie pulmonaire obstructive chronique, abrégée MPOC ;

  • broncho-pneumopathie obstructive ;

  • broncho-pneumopathie chronique obstructive, abrégée BPCO.

Diagnostic

Le diagnostic précis est basé sur les valeurs d'une épreuve fonctionnelle respiratoire qui quantifie l'obstruction à l'expiration.
Cependant, les valeurs considérées comme seuils en deçà desquelles on parle de BPCO varient légèrement d'un pays à l'autre ce qui rend les comparaisons difficiles.

Cette exploration, qui est loin d'être systématique, entraîne le non-diagnostic d'une proportion importante de patients (40 à 50 % en Grande-Bretagne).

Épidémiologie

La broncho-pneumopathie chronique obstructive atteint surtout les adultes de plus de 40 ans et sa fréquence augmente avec l'âge.

La BPCO est la cinquième cause de mortalité dans le monde, après l'infarctus, les accidents vasculaires cérébraux, les infections respiratoires communautaires et la tuberculose.
La mortalité par BPCO a augmenté de 47 % entre 1979 et 1993 aux États-Unis et a doublé chez la femme entre 1980 et 1995 au Canada. La BPCO est en augmentation constante depuis 20 ans avec plus de 44 millions de malades dans le monde, soit 4 à 10 % de la population adulte6.
Elle atteindrait près de 10 % de la population adulte des pays occidentaux7.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à 2,7 millions le nombre de morts dus à la BPCO en 2000 dans le monde.
Pire, elle prévoit qu'en 2020, cette affection sera la troisième cause de mortalité par maladie dans le monde en raison du tabagisme, notamment celui des femmes.

En France, la BPCO concerne 3 à 4 millions de personnes, soit 6 à 8 % de la population adulte. La BPCO est la 3e cause de mortalité en France. 100 000 personnes sont au stade de l'insuffisance respiratoire chronique.
16 000 en meurent chaque année (Source : Ministère de la Santé, juillet 2005). En 1993, 20 % des patients atteints de BPCO étaient des femmes. Aujourd'hui, les femmes constituent 40 à 45 % des malades.
Cela s'explique par le fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer. Actuellement, 30 % des Françaises fument.

Causes

  • Le tabagisme est la principale cause de la broncho-pneumopathie chronique obstructive et est responsable de 80 % de ces dernières2. Le tabagisme passif augmente également les risques de développer la maladie.

  • Une déficience en alpha 1-antitrypsine d'origine génétique peut aussi être une cause d'emphysème mais cette cause est rare (moins de 1 %).

  • Un asthme chronique peut également évoluer vers une BPCO.

  • La pollution atmosphérique joue un rôle certain.

  • Habitations chauffées au bois, en cas d'installations vétustes.

  • L'activité et l'environnement professionnel jouent également leur rôle.

  • Les industries chimique, pétrochimique, pharmaceutique, des solvants, des fabrications d'encres, le travail en milieu/salle stérile - froide, humide et en air conditionné. Les patients atteints de BPCO peuvent alors être relativement jeunes.


Cordialement,
L'administrateur de BPCO-BEL
Mon autre site : http://monmyelome.be/

Hors ligne

Pied de page des forums