BPCO-BELGIQUE

BPCO-BEL Espace de discussion et de partage sur la Broncho-Pneumonie Chronique Obstructive en Belgique

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Au vu de l'absence d'inscription sur le forum, ce qui se traduit par un manque total d'intérêt du sujet, le forum ne sera plus mis à jour et probablement fermé prochainement !

#1 29-05-2016 09:55:25

powershot
Administrateur
Inscription : 28-05-2016
Messages : 28

L’OXYGÉNOTHÉRAPIE

L’oxygénothérapie est le fait d'apporter un supplément de dioxygène à un patient. On la dit « normobare » par opposition à l'oxygénation hyperbare qui se pratique en caisson hyperbare.

Le dioxygène est le comburant qui permet de libérer l'énergie contenue dans les nutriments, via la respiration cellulaire. Il est normalement extrait de l'air par les poumons lors de la ventilation, puis est transporté dans le corps par le sang (fixé par l'hémoglobine contenue dans les globules rouges ou hématies) pour être distribué aux organes.

L'air contient normalement environ 21 % de dioxygène.
Lorsqu'une personne souffre de certaines affections, il peut être utile ou nécessaire de lui apporter un complément de dioxygène.

Risques reliés à l'oxygénothérapie

Dangers physiques[modifier
Le personnel administrant du dioxygène doit le manipuler en gardant à l'esprit que :

le dioxygène étant un puissant comburant, il faut le tenir loin de toute source de chaleur, flamme, étincelles, etc.
toute bonbonne de gaz sous pression dont la « tête » subirait un violent choc risque de se transformer en un dangereux projectile. Il est donc impératif que les cylindres (ou obus) d'oxygène soient en tout temps attachés à un mur ou à un support adéquat ou couchés en position stable, la tête ne pointant vers personne.
le dioxygène pur ne doit jamais être mis en contact avec un corps gras car il y aurait risque d'explosion.

Effets secondaires de l'oxygénothérapie
Face au risque d'hypercapnie et de carbonarcose notamment, une fraction inspirée de dioxygène trop élevée est potentiellement nocive pour les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive.

Par ailleurs, l'oxygène est un vasoconstricteur et, par définition, un oxydant, producteur de radicaux libres éventuellement cytotoxiques. Une étude des paramedics de Melbourne sur des victime d'infarctus du myocarde a montré que l'administration d'oxygène augmentait de 25 % le taux de créatine kinase et de tropine, des enzymes associées à la souffrance du muscle cardiaque, et augmentait de 30 % l'extension de l'infarctus


Cordialement,
L'administrateur de BPCO-BEL
Mon autre site : http://monmyelome.be/

Hors ligne

#2 09-09-2016 16:56:54

sandrine_bronche
Membre
Inscription : 24-08-2016
Messages : 5

Re : L’OXYGÉNOTHÉRAPIE

Bonjour, et pourquoi les personnes qui manquent d'oxygène, doit ont leur en remettent? Ou plutôt quelles sont les causes d'un manque d'oxygène? Et est dangereux d'en remettre régulièrement?

Hors ligne

Pied de page des forums